Recherche:

 

Nanoparticules chez nous

30/12/2017 | Gulliver

AVICENN, Association de veille et d'information civique sur les enjeux des nanosciences et des nanotechnologies, a réalisé une jolie BD informative sur les Nanoparticules qui sont ajoutées dans notre vie quotidienne.


Vous trouverez cette BD, et beaucoup d'autres informations sur: veillenanos.fr

Les curieux peuvent aller sur Google avec la demande: "appareil de mesure des nanoparticules".

Bonbons et douceurs avec NANOS

07/11/2016 | Gulliver

AVICENN, Association de veille et d'information civique sur les enjeux des nanosciences et des nanotechnologies, est venue à Clermont-Ferrand, invitée par Anis Etoilée, le 10 nov 2016
Explications:
Apparues pour la première fois dans le vocabulaire en 1974, les nanotechnologies sont des techniques permettant de manipuler la matière à l’échelle nanométrique, l’échelle des atomes et de l’ADN, soit au milliardième de mètre. Pour saisir cet infiniment petit, il suffit d’imaginer qu’une différence du même ordre existe entre la taille d’une orange et une nanoparticule et celle d’une orange et de … la Terre !
La taille des nanoparticules leur confère des propriétés nouvelles ou amplifie les propriétés existantes : résistance aux bactéries, transparence, fluidité, coloration, résistance mécanique… Le principe est simple : plus une particule est petite, plus elle est réactive. Avec un rapport surface/volume plus important, leur capacité d’interaction avec d’autres supports est plus grande.
Le cas le mieux identifié dans le domaine alimentaire le Dioxyde de titane
A titre d’exemple, un gramme de dioxyde de titane à l’état nano offre une surface d’interaction de 60 m² contre quelques cm² quand il est à l’état micro.
DES APPLICATIONS TRES LARGES
Le dioxyde de titane a des applications dans divers domaines : en alimentaire, en cosmétique (dans les filtres UV des crèmes solaires), les produits d’hygiène (notamment les dentifrices), les produits pharmaceutiques (comprimés pelliculés), dans le secteur de la construction (peinture blanche, ciment, les revêtements de route…).
En alimentation, il est considéré comme un additif alimentaire (selon le code E171), visant à rendre des aliments plus blancs ou plus brillants ou pour décliner une palette de couleurs en étant associées à d’autres colorants alimentaires.
DE TRES NOMBREUX PRODUITS A RISQUE
Le dioxyde de titane rentre entre dans la composition de nombreux produits alimentaires notamment sucrés et destinés aux enfants : bonbons, chewing-gums, gâteaux, chocolats, décorations pour pâtisserie.
Nos enquêtes de terrain menées dans 15 enseignes de supermarchés nous ont permis d'identifier plus de 100 produits destinés aux enfants contenant du dioxye de titane, souvent indiqué sous le code E171 : bonbons Têtes brulées, Elodie, Fizzy, chewing-gum Airwaves, Hollywood, Freedent, Malabar, confiserie M&M’s, Skittles, gâteaux LU, chocolats Milka, décorations gâteaux Vahiné…

Le site Pieces et main d'oeuvre dénonce les nanos depuis plusieurs années…

04.08.2008 |

C’est le fleuron de la recherche ; l’infiniment petit : 1 nanomètre = 1 milliardième de mètre. Les nouveaux matériaux sont si petits qu’ils sont difficilement confinés et qu’ils sont capables de pénétrer partout.

04.08.2008 |

Début Juin 08, le Bar des sciences, à Cournon faisait une information sur les nanotechnologies, en soulignant les multiples applications de cette nouvelle façon d’utiliser les matériaux. Et bien sûr, en affirmant qu’il n’y a pas de nanomatériaux dans l’air, démentant à l’avance les craintes déjà exprimées. Car, les nanomatériaux peuvent être nuisibles s’ils se faufilent là où ils ne devraient pas se trouver, et il n’y a aucun moyen de s’en débarrasser. Peu de travaux sont menés sur leur toxicité, et peu d’infos circulent, autres que louangeuses, comme au Bar des sciences. Une enquête d’opinion aux Etats-Unis (février 08) montre une méfiance très généralisée. A peine 29,5% des sondés les jugent « moralement acceptables ». Curieusement, cette méfiance est attribuée à la religiosité plus grande de nos voisins d’Outre-Atlantique ! {voir plus loin}
Ce lien vise clairement à discréditer les sceptiques ! De façon plus douce, et en condamnant ceux qui « condamnent d’avance les OGM », les pro nano disent souhaiter la création d’une « nanophilosophie » qui réfléchisse continument sur la valeur humaine des buts assignables à ces nouvelles technologies. Aucune philosophie ne pourra remplacer des recherches en toxicologie et sur les effets à long terme !
D’autres chercheurs, moins pressés de manipuler l’opinion, restent circonspects et craignent de nouvelles pollutions et maladies. En France, le travail d’information et de mise en garde est circonscrit aux environs de Grenoble, la capitale des nanotechnologies.
www.piecesetmaindoeuvre.com

www.amisdelaterre.org/-Nanotechnologies-.html?var_recherche=nanotechnologie

Gare aux crèmes et huiles solaires qui en contiennent souvent !

Les nanométariaux forment des films très fins qui couvrent les surfaces et, dans les crèmes solaires, bloquent le passage des UV. Une autre application qui se généralise est les boules de lavage (qui ne nettoient que très médiocrement) tout en étant recouvertes de produits bactéricides, plus nuisibles qu’utiles de toute façon.
Source :
www.onearth.org/article/our-silver-coated-future

Outre le revêtement des surfaces, les nanomatériaux assurent une circulation
d’« information » dans le corps et/ou dans les « outils » : faire pénétrer un médicament dans une seule cellule. Cette énorme précision enchante les laboratoires.
Ils pourraient aussi servir à « améliorer » la performance biologique d’un individu et de sa descendance. En effet, l’épigénétique, l’étude des interactions entre le patrimoine génétique et l’environnement, montre qu’il est possible de modifier la structure génétique d’êtres vivants par la simple absorption d’aliments ou et substances chimiques spécifiques. Mais on ne peut affirmer que cette modification serait transmissible. Les rats ne sont pas les seuls cobayes : soldats et sportifs sont aussi « améliorés » et l’on cherche maintenant à voir si ce qu’ils ont ingéré produit des effets durables… Quant à ceux qui auraient ingéré involontairement ces nouvelles particules via l’air, l’eau ou leurs aliments industriels et leurs emballages, ce ne sont que des cobayes qui s’ignorent.

 

Recommandations:

L'Homme nu


L'Homme -et la femme aussi bien- est nu face aux algorithmes qui gouvernent sa vie. Depuis 2016, rien n'a changé, tout a empiré. Mais on peut toujours faire… Soutenez votre libraire, achetez chez lui.

Le goût des pesticides dans le vin


On utilise tellement de pesticides pour la vigne que certains persistent dans le vin. Les oenologues, ceux qui apprécient les qualités du vin apprennent, avec GE Séralini à "goûter" ces résidus.
Moralité : buvons du vin bio !
Soutenez votre libraire, achetez chez lui. Et offrez-le à vos amis: 14,80€

Des poubelles dans nos assiettes


Pour mémoire: publié en 1996, ce livre détaille tous les poisons que l'agro-industrie met dans nos assiettes. 22 ans après, aujourd'hui rien ne s'est amélioré. L'espèce humaine est décidément très résistante.

La guerre des métaux rares


Retrouvons l'actualité : l'IA, l'Intelligence artificielle utilise pour ses instruments un grand nombre de métaux rares, rares, donc chers. Le Progrès est source de malheurs. Que faire ?
Soutenez votre libraire, achetez chez lui. Si cette histoire ne vous démoralise pas.

Soyons moins lait


Encore une archive ! sauf si Terre Vivante le vend encore (chez votre libraire). Première mise en garde contre le lait devenu toxique à force d'être industrialisé. Cahier de recettes à la fin.
Soutenez votre libraire. Achetez chez lui

Lire Fabrice Nicolino


Qui a tué l'écologie?
Après ce livre publié en 2012, Fabrice Nicolino a publié plusieurs autres livres, sur les pesticides notamment. Hélas, hélas, hélas, triste avenir si nous n'arrivons pas à protester, riposter, si nous préférons rester inertes !
Soutenez votre libraire, achetez chez lui.

Tout oeut changer


L'alternative est simple : changer OU disparaître
Refuser la dictature des traités commerciaux de libre-échange.
Soutenez votre libraire, achetez chez lui.

L'invention de la nature


Au XVIII° siècle, la curiosité était une qualité exigeante et les esprits cultivés voulaient connaître et comprendre la nature.
Aujourd'hui, nous avons besoin de retrouver notre curiosité pour explorer notre situation.
C'est utile de fréquenter nos prédécesseurs pour chercher à comprendre notre avenir. Car il ne s'agit pas seulement de curiosité, mais de notre responsabilité, à chacun de nous.
Soutenez votre libraire, achetez chez lui.

Génétiquement incorrect


En 2003, le refus des PGM (plantes génétiquement modifiées) nécessite de connaître et de comprendre cette transformation génétique. GE Séralini (et C. Vélot) sont de bons professeurs. Vous pouvez peut-être lire -gratuitement- ce livre chez les Augustes.Mais aussi :
Soutenez votre libraire. Achetez chez lui

Lire Christian Vélot


OGM : Tout s'explique
Ce n'est pas si compliqué qu'on le croit.
Soutenez votre libraire, achetez chez lui.

Lire Christophe Elain


"Un petit coin pour soulager la planète", Editions Goutte de sable.
Les toilettes sèches, vous connaissez ? Faites un effort si cela vous est possible, aïe, aïe.
Soutenez votre libraire, achetez chez lui.

Lire Svetlana Alexievitch


La supplication : Tchernobyl, chronique du monde qui s'approche bien trop près de nous.
La compagnie "Brut de béton" l'a fait vivre dans son théâtre; d'autres aussi. La pièce a été jouée à Tchernobyl…
Soutenez votre libraire, achetez chez lui.

Lire Youri Bandazhevsky


La philosophie de ma vie : Journal de prison (Broché)
Témoignage du médecin qui a tout quitté pour soigner les irradiés de Tchernobyl. Et qui fut citoyen d'honneur de Clermont-Ferrand pendant une année d'exil.
Soutenez votre libraire, achetez chez lui.

Lire Wladimir Tchertkoff


Le Crime de Tchernobyl : Le goulag nucléaire (Broché)
Tant il est vrai que l'industrie nucléaire est indissociable de la dictature, même chez nous.
Soutenez votre libraire, achetez chez lui.

Lire Hervé Kempf


Editions du Seuil, 14 €.
Et même les moins riches ! difficile question de la diminution de notre empreinte sur la terre
Soutenez votre libraire, achetez chez lui.

Lire Fabrice Nicolino


Un empoisonnement UNIVERSEL.
Comment les produits chimiques ont envahi la planète.
On vous l'avait dit : Fabrice Nicolino écrit beaucoup.
Soutenez votre libraire, achetez chez lui.

Avant que Nature meure


Attention, archive !
Publié en 1965, ce livre nous apprend que nous avons commencé à mettre la Nature en danger. 542 pages d'informations à l'appui.
Cela fait longtemps qu'on nous le dit !
Cette édition de 1971 est illustrée par un incendie. Photo prémonitoire ? nullement, simple logique. Voir la Californie, Portugal, Suède, Grèce…
Soutenez votre libraire, achetez chez lui
 
© 2008 Puy-de-Dôme Nature Environnement