Recherche:

 

Ménagères toxiques

16/10/2017 | Constance

Plus vous faites le ménage, plus votre logement est "propre" et plus vous empoisonnez l'air de votre petite famille.
C'est le documentaire donné le 3 octobre sur LCP à 20H30.
Le bon sens basique de la ménagère : plus la pub est alléchante, plus le produit vanté est toxique.
Hélas, elles ont été trompées par ces merveilleuses jeunes femmes, sur fond de pré bien vert et d'enfants joyeux, comparant la blancheur de leurs linges.
Pendant ce temps nos rivières mouraient à petite vitesse; il a fallu des années pour supprimer le phosphate des lessives; et encore il est conservé pour certaines qualités supposées.
Le formaldéhyde, utilisé dans les meubles, mais aussi un temps pour les chemises "faciles à repasser", n'est toujours pas interdit "les lobbys de l'industrie chimique ayant multiplié les études visant à mettre ce produit hors de cause" (Le Monde, 3 oct 2017)

Stop à l'empoisonnement domestique

09/04/2015 |

Pddne le disait depuis 2008, entre autres à la manifestation pour les scolaires "Cours d'eau H20" chaque mois d'avril

Le tiercé gagnant est : Vinaigre blanc, savon noir et bicarbonate de sodium. Un peu d'huile de coude aussi…

60 MILLIONS DE CONSOMMATEURS le dit (enfin) dans un N° spécial d'avril-mai 2015
5,90 € pour "220 recettes qui marchent", en ajoutant citron, terre de sommières…

Cessons d'empoisonner nos enfants, nos anciens et nos conjoints, et faisons des économies !

Intervention de PDDNE en 2009

25.08.2009 |

Les Cours d’eau H2O proposent aux écoliers, de la maternelle aux classes préparatoires, deux jours d’apprentissage pour connaître les relations que nous entretenons avec l’eau. PdDNE y participe depuis plusieurs années, en traitant des sujets différents. Pour avril 2009, c’était les détergents et les produits ménagers.


Download (Document)

produits ménagers : attention !

19.08.2008 |

Choisir des produits « bio », ou des chiffons genre microfibres qui s’utilisent avec de l’eau, sans produits ménagers. Eviter les solutions-miracle, genre boule qui nettoie sans rien ajouter dans le lave-linge (voir Nanotechnologies)
Ils contiennent des détergents et/ou sont des biocides. Leurs molécules se diffusent dans l’air des logements. Tout ce que nous « évacuons » par le WC, la douche ou l’évier se retrouve dans les systèmes d’épuration individuels (dans les zones rurales) ou dans les stations d’épuration ; les produits détergents et biocides handicapent le travail des bactéries.
On peut toujours installer un cabinet sec et demander que cet équipement soit légalisé :
Biblio : Christophe Elain, 2005, Un petit coin pour soulager la planète. Editions Goutte de sable, F-53400 Athee
Biblio : Henry Augier,2008, Le livre noir de l'environnement. Editions Alphée, 28 rue Comte-Félix-Gastaldi, Monaco. (chapitre VIII : La nature lessivée : pollution par les détergents)

Rien ne disparaît

04.08.2008 | Constance

Ils contiennent des détergents et/ou sont des biocides. Leurs molécules se diffusent dans l’air des logements. Tout ce que nous « évacuons » par le WC, la douche ou l’évier se retrouve dans les systèmes d’épuration individuels (dans les zones rurales) ou dans les stations d’épuration ; les produits détergents et biocides handicapent le travail des bactéries.

15 novembre 07 : Enquête publique

04.08.2008 |

15 novembre 07 : Enquête publique sur le zonage d’assainissement, commune de Viverols, PdD.

Résumé : On ne peut raccorder tous les logements à une station d’épuration. Un « zonage d’assainissement » cartographie les habitations qui disposent d’une épuration individuelle. Depuis plusieurs années, les nouvelles installations ne comportent qu’une fosse dite « fosse septique toutes eaux », {voir plus loin} avec un premier compartiment qui reçoit de l’air, où « travaillent » les bactéries aérobies, puis un second compartiment sans air où travaillent les bactéries anaérobies. L’eau qui en sort est censée être quasi totalement épurée. Ce dispositif a été imposé sans aucune information sur les produits ménagers, largement incompatibles avec la vie des bactéries. Dans les anciennes installations où une fosse septique recevait seulement les effluents des WC, on recommandait des produits de nettoyage spécifiques. Précaution négligée pour les fosses toutes eaux. Comme par hasard, ces fosses s’engorgent assez vite. D’où la création d’un service –qui peut être privé ou public- le SPANC, destiné à vidanger les fosses et à transférer leur contenu dans une station d’épuration. Seul le Sivom d’Ambert, en janvier 08, signale les effets désastreux des produits ménagers.
www.sivom-ambert.fr

Choisir des produits « bio », ou des chiffons genre microfibres qui s’utilisent avec de l’eau, sans produits ménagers. Eviter les solutions-miracle, genre boule qui nettoie sans rien ajouter dans le lave-linge (voir Nanotechnologies)
On peut toujours installer un cabinet sec et demander que cet équipement soit légalisé :
Biblio : Christophe Elain, 2005, Un petit coin pour soulager la planète. Editions Goutte de sable, F-53400 Athee

Comment devenir schizophrène ...

11.03.2008 |

Comment devenir schizophrène chaque fois qu’on tire la chasse d’eau
Opéra bouffe en trois actes

Au printemps 1989, notre ministre de l’environnement découvre que les déjections animales sont polluantes et qu’il faudrait trouver un moyen de remédier à l’augmentation des nitrates qu’elles suscitent dans les cours d’eau. Effarement et protestations dans le syndicat majoritaire : « Nous devons absolument relever le défi », proclame le président de sa Commission Environnement.
Comment relever ce défi ? en rejetant l’origine des nitrates excédentaires sur l’habitat individuel en zone rurale : « La pollution domestique est tout aussi importante. Les plateaux bactériens (fosses septiques) qui équipent les maisons individuelles ne sont pas prévus pour dissoudre et faire disparaître les matières azotées. Une trentaine de maisons réparties sur un hectare ‘épandent’ l’équivalent de 400 kilos d’azote. Le double de ce qui est nécessaire pour la culture du blé. » C’est une belle opération de com’ qui, en outre, transforme les dégâts occasionnés par les surplus azotés agricoles en phénomène d’opinion, en peur irrationnelle attisée par le lobby des écologistes. (interview de René Loyau dans « Paysans de la Loire », le 31 mars 1989.

Download (Document)

 

Recommandations:

L'invention de la nature



Au XVIII° siècle, la curiosité était une qualité exigeante et les esprits cultivés voulaient connaître et comprendre la nature.
Aujourd'hui, nous avons besoin de retrouver notre curiosité pour explorer notre situation.
C'est utile de fréquenter nos prédécesseurs pour chercher à comprendre notre avenir. Car il ne s'agit pas seulement de curiosité, mais de notre responsabilité, à chacun de nous.
Soutenez votre libraire, achetez chez lui.

Le goût des pesticides dans le vin


On utilise tellement de pesticides pour la vigne que certains persistent dans le vin. Les oenologues, ceux qui apprécient les qualités du vin apprennent, avec GE Séralini à "goûter" ces résidus.
Moralité : buvons du vin bio !
Soutenez votre libraire, achetez chez lui. Et offrez-le à vos amis: 14,80€

Des poubelles dans nos assiettes


Pour mémoire: publié en 1996, ce livre détaille tous les poisons que l'agro-industrie met dans nos assiettes. 22 ans après, aujourd'hui rien ne s'est amélioré. L'espèce humaine est décidément très résistante.

La guerre des métaux rares


Retrouvons l'actualité : l'IA, l'Intelligence artificielle utilise pour ses instruments un grand nombre de métaux rares, rares, donc chers. Le Progrès est source de malheurs. Que faire ?
Soutenez votre libraire, achetez chez lui. Si cette histoire ne vous démoralise pas.

Soyons moins lait


Encore une archive ! sauf si Terre Vivante le vend encore (chez votre libraire). Première mise en garde contre le lait devenu toxique à force d'être industrialisé. Cahier de recettes à la fin.
Soutenez votre libraire. Achetez chez lui

Lire Fabrice Nicolino


Qui a tué l'écologie?
Après ce livre publié en 2012, Fabrice Nicolino a publié plusieurs autres livres, sur les pesticides notamment. Hélas, hélas, hélas, triste avenir si nous n'arrivons pas à protester, riposter, si nous préférons rester inertes !
Soutenez votre libraire, achetez chez lui.

Tout oeut changer


L'alternative est simple : changer OU disparaître
Refuser la dictature des traités commerciaux de libre-échange.
Soutenez votre libraire, achetez chez lui.

Génétiquement incorrect


En 2003, le refus des PGM (plantes génétiquement modifiées) nécessite de connaître et de comprendre cette transformation génétique. GE Séralini (et C. Vélot) sont de bons professeurs. Vous pouvez peut-être lire -gratuitement- ce livre chez les Augustes.Mais aussi :
Soutenez votre libraire. Achetez chez lui

Lire Christian Vélot


OGM : Tout s'explique
Ce n'est pas si compliqué qu'on le croit.
Soutenez votre libraire, achetez chez lui.

Lire Christophe Elain


"Un petit coin pour soulager la planète", Editions Goutte de sable.
Les toilettes sèches, vous connaissez ? Faites un effort si cela vous est possible, aïe, aïe.
Soutenez votre libraire, achetez chez lui.

Lire Svetlana Alexievitch


La supplication : Tchernobyl, chronique du monde qui s'approche bien trop près de nous.
La compagnie "Brut de béton" l'a fait vivre dans son théâtre; d'autres aussi. La pièce a été jouée à Tchernobyl…
Soutenez votre libraire, achetez chez lui.

Lire Youri Bandazhevsky


La philosophie de ma vie : Journal de prison (Broché)
Témoignage du médecin qui a tout quitté pour soigner les irradiés de Tchernobyl. Et qui fut citoyen d'honneur de Clermont-Ferrand pendant une année d'exil.
Soutenez votre libraire, achetez chez lui.

Lire Wladimir Tchertkoff


Le Crime de Tchernobyl : Le goulag nucléaire (Broché)
Tant il est vrai que l'industrie nucléaire est indissociable de la dictature, même chez nous.
Soutenez votre libraire, achetez chez lui.

Lire Hervé Kempf


Editions du Seuil, 14 €.
Et même les moins riches ! difficile question de la diminution de notre empreinte sur la terre
Soutenez votre libraire, achetez chez lui.

Lire Fabrice Nicolino


Un empoisonnement UNIVERSEL.
Comment les produits chimiques ont envahi la planète.
On vous l'avait dit : Fabrice Nicolino écrit beaucoup.
Soutenez votre libraire, achetez chez lui.
 
© 2008 Puy-de-Dôme Nature Environnement